Partenaires

Associé(e)s


La genèse du projet

De 2013 à 2022, Jeanne Le Peillet a consolidé ses compétences scientifiques en biotechnologies, couronnées par l’obtention d’un diplôme d’ingénieur et d’un doctorat en génétique. Parallèlement, elle s’est investie dans la création de visuels sur-mesure destinés à des entreprises, laboratoires et universités. Forte de cette double expertise, Jeanne Le Peillet a identifié trois constats majeurs.

Premièrement, la transition des idées griffonnées sur papier vers des supports numériques est une tâche particulièrement chronophage pour les acteurs évoluant dans la recherche et développement, l’innovation, le management, et les secteurs créatifs. Cette inefficacité représente une perte significative en termes de temps, de salaires et d’opportunités d’innovation pour les entreprises.

Deuxièmement, malgré les incitations à former des équipes multidisciplinaires, les barrières linguistiques constituent un frein à une collaboration efficace.L’introduction d’un outil universel, en l’occurrence le dessin, permet de surmonter ces obstacles, favorisant ainsi la synergie et la communication au sein des équipes.

Troisièmement,en plus d’être un outil de communication, le dessin est un puissant outil de réflexion. Visualiser les pensées permet d’avancer dans les raisonnements et de poser des questions autrement inaccessibles. Le dessin, en tant que moyen de représentation visuelle, ouvre des perspectives novatrices, notamment lorsqu’il s’agit de conceptualiser des phénomènes complexes.

Forte de ces constats, Jeanne Le Peillet a entrepris de créer un outil permettant aux porteurs et créateurs de connaissances d’accéder au dessin en tant qu’outil de communication, de réflexion et de langage commun entre experts de différentes disciplines. C’est ainsi que Beink Dream a vu le jour.