• Beink

Se former au dessin scientifique

Dernière mise à jour : 31 juil. 2021

"Le dessin scientifique a pour but d'interpréter et d'illustrer par le biais de techniques graphiques l'éternel dialogue entre l'homme et la science." (Pascal Le Roch, MNHN, Paris)

Dans le contexte de la thèse que je mène en génétique à Sorbonne Université, il m'est demandé, comme à tout doctorant inscrit dans une école doctorale en France, de suivre un certain nombre de formations. Au total, sur les trois ans de thèse que dure un contrat doctoral, je me dois d'avoir fait au minimum 100 heures de formation (c'est un minimum, mais il ne faut pas non plus dépasser ce quota de trop, sinon on donne l'impression d'avoir passé plus de temps en formation qu'en train d'avancer sur ses travaux de recherche! En ce qui me concerne, je ne suis même pas encore en 3ème année de thèse que j'ai déjà bien dépassé les 100 heures... Oups!). Ces formations peuvent être assez éloignées de nos thématiques de recherche, mais doivent pouvoir se justifier dans notre projet professionnel global.


Pour ma part, travaillant d'arrache-pied sur Beink, la société que je lance en parallèle de ma thèse, je cherchais à me créer des contacts dans le milieu des dessinateurs scientifiques, à découvrir leurs outils, leurs problèmes, leurs attentes et leurs ambitions. C'est donc sans surprise que j'ai sauté sur l'occasion lorsque j'ai découvert l'existence de la formation Dessin Scientifique proposée par l'Ecole Doctorale du Muséum National d'Histoire Naturelle de Paris (MNHN), dont le responsable pédagogique est Didier Geffard-Kuriyama. Et l'expérience a été bien au-delà de mes espérances! Laissez-moi vous présenter en quelques phrases et images l'univers fabuleux que vous ouvre cette formation.


Cette formation, elle consiste en quoi en fait ?

La formation dure une semaine complète, du lundi au vendredi, de 9h à 17h environ. Les journées sont rythmées par des conférences sur des sujets aussi divers que le dessin préhistorique ou la taxonomie, présentés par les artistes et artisans eux-mêmes ; par des visites très privilégiées de collections non accessibles au public ; et bien sûr par des ateliers pratiques! Voir le planning de la formation 2021 en fin de cet article.

Il me faudrait plusieurs articles pour tout vous présenter! Aussi je vais ici me concentrer sur les ateliers et les techniques enseignées.


Présentation des techniques pratiquées :


Dessin scientifique à la chambre claire

Cours dispensé par Jean-François Dejouannet

Dans le précédent numéro du Bulletin Officiel de Beink, je vous avais présenté le principe de la chambre claire, cet outil d'aide au dessin qui vous rend maître des perspectives et de l'exactitude des formes ! (Voir l'article correspondant ici).

Photo prise par Ludivine Longou, on l'on voit Eduardo, Erika et Julia en plein travail d'observation et de dessin.
Julia encore, parce que c'est une chouette fille ;) Photo par Ludivine Longou.
L'objet d'étude que j'ai choisi: un crâne de chauve-souris

Ici, je ne vais donc pas expliqué l'outil, mais simplement la manière dont on s'en est servi. La chambre claire la plus connue (lorsqu'elle est connue!) est la chambre claire transportable, utilisable en plein air. Dans cet atelier, nous avons utilisé une chambre claire particulière, puisqu'adaptée à l'observation à la loupe binoculaire ou au microscope. Le principe reste le même: l'image de ce qu'on observe se superpose avec la feuille sur laquelle nous dessinons, nous permettant ainsi de décalquer les contours.

Ce que mon oeil voit à travers l'oculaire de la loupe.

Naïvement, je me suis dis: "Ha super, même plus besoin de faire des brouillons, on dessine directement à l'encre alors!" Hé bien pas du tout! Parce que même si le principe est séduisant, dans les faits l'oeil accommode sans cesse entre l'image observée et le papier, rendant difficile de discerner précisément ce que nous avons déjà dessiné de ce qu'il nous reste à faire! Alors on travaille d'abord au crayon de papier, et on s'applique non seulement à dessiner les contours et les textures, mais aussi à marquer les zones d'ombre et de lumière.