Jeanne le Peillet, l’ingénieure qui marie l’humain et la machine

Avec sa start-up Beink Dream, qui évolue dans l’univers de l’intelligence artificielle, Jeanne le Peillet, une habitante d’Avon, harmonise l’art et la science.

Les start-ups françaises n’ont pas grand-chose à envier à leurs grandes sœurs américaines de la Silicon Valley, si ce n’est l’agréable climat californien. Du côté d’Avon, où elle réside, Jeanne le Peillet symbolise ces talents hexagonaux évoluant sur la scène de la deeptech, domaine où les entreprises développent des projets autour des nouvelles technologies comme l’Intelligence artificielle (IA).

Beink Dream a vu le jour en avril 2023, née de l’imagination fertile de cette ingénieure en biotechnologies de 29 ans, titulaire d’un doctorat en génétique. Pendant des années, en parallèle à ses études et ses travaux de recherche, Jeanne le Peillet a réalisé des visuels dans son univers. Inventeurs, chercheurs et créateurs de connaissances avaient besoin de ses dessins dans le but de publier, breveter et d’obtenir des financements.

 

à lire sur  : https://mesinfos.fr/77210-avon/jeanne-le-peillet-l-ingenieure-qui-marie-l-humain-et-la-machine-194693.html

 

Alexandre Sarkissian , le 

Sommaire de l'article
Les rubriques

A découvrir également

19/06
CCI Essonne a publier un article d'Éléonore Courtin sur les réussites de Beink Dream
Lire l'article  »
18/06
FeuilleBlanche et 40 nuances de Next présente un magnifique podcast des plus belle histoire de la Tech à Vivatech
Lire l'article  »
18/06
18/06
fr_FRFR