Qui veut être mon associé ?  » Tony Parker, Jean-Pierre Nadir, Marc
Simoncini et Kelly Massol se livrent une rude bataille pour BeInk
Dream

La fondatrice de BeInk Dream demandait 200 000 euros pour 20 % de son capital. Est-ce la
mésaventure que Kelly Massol a connu avec Skincats lors du précédent numéro ou comme elle
le dit un « coup de coeur », toujours est-il qu’elle a proposé un deal bien plus important. Alors que
Jean-Pierre Nadir, Tony Parker et Marc Simoncini font une offre plus qu’intéressante, Kelly
Massol boit les paroles de la dirigeante et lui dit : « C’est sur qu’il y a quelque chose au bout qui
est solaire… Tout me plait dans votre projet. C’est typiquement ce dont on a besoin en ce
moment et je pourrais très bien vous faire une offre sur ce que vous avez demandé ».

[siteorigin_widget class="thinkup_builder_buttontheme"][/siteorigin_widget]
Sommaire de l'article
Les rubriques

A découvrir également

41
02/05
Jeanne Le Peillet raconte comment Beink Dream est née dans une interview de SMART TECH • mar. 26/03/24
Lire l'article  »
39
23/04
écouter le podcast de Nicolas Guyon sur la startup Beink Dream
Lire l'article  »
39
23/04
« Nous sommes fiers de développer une IA 100 % française, serveurs compris, mais surtout éthique et frugale. »
Lire l'article  »
73
25/03
Beink dream présente un stand au 5 ans du Plan Deeptech de BPI France
Lire l'article  »
fr_FRFR